Pesco-végétarisme

Hello toi !

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais je suis pesco-végétarienne depuis 2 ans et demi. Mais … c’est quoi PESCO-végétarienne ?! Une petite explication s’impose !

Il existe plusieurs types de végétarisme, allant jusqu’au style de vie vegan. Le plus courant est le végétarien, quelqu’un ne mangeant plus de viande ni poisson. Et le plus « extrême » (je n’aime pas ce mot, car j’admire ce style de vie!), le veganisme, retirant tout produit d’origine animal (pas de laitage, miel, œuf, laine, cuir, soie et j’en passe…).

Je sais bien que ce sujet fait débat, beaucoup me diront, tu es soit végétarienne, ou rien du tout ! C’est vrai. C’est pour ça que je n’aime pas utiliser cette dénomination de pesco-végétarienne, mais la société à trouvé un terme à mon type de régime alimentaire, alors je l’utilise pour me définir face aux gens, je préfère simplement dire que je ne mange pas de viande, et c’est très bien ainsi. Donc, pour en venir à moi, je ne mange plus de viande DU TOUT depuis 2 ans et demi, et dans mon quotidien je ne mange plus de poisson, sauf lors de cas exceptionnel comme le restaurant ou les repas de famille, mais dieu merci, j’en suis de moins en moins confronté grâce à l’ouverture d’esprit qui peine à venir en France ! Donc puisque je mange encore de temps en temps du poisson, on me considère comme PESCO-végétarienne, et non végétarienne pleinement !

Enfin vous l’aurez compris, un vrai casse-tête ces définitions, car finalement, chacun fait ce qu’il souhaite, l’essentiel étant d’éprouver ce besoin de lutter pour la cause animale, voilà ce qui nous relie tous. Limiter ses consommations, c’est déjà une très bonne étape.

Mon expérience, comment en suis-je arrivée là ?

Depuis toute petite, je suis très sensible à la cause animale, je passais mes après midi à regarder avec curiosité les reportages animaliers, en me disant que toute cette diversité dans le monde était fascinante. Et depuis toujours, je n’ai jamais raffolé de la viande, mais étant Alsacienne et vivant encore dans cette région, la tradition de la viande est très présente, on en met partout, à toutes les sauces, entrée comme plat, la viande est partout. Donc difficile de faire comprendre à ton entourage que tu n’en veux plus.
Heureusement, j’ai des parents géniaux, qui ont finalement très vite accepté mon choix. Forcément, l’inquiétude des carences persiste, la société de consommation actuelle nous persuade que sans viande et produit laitier, on est voué à la mort, la blague … (évidemment, j’exagère, mais c’est presque ça).

Tout à commencé le 21 juin 2015, pendant le festival de viande de chien en Chine, le Yulin .. j’ai atterri sur plusieurs types de vidéos juste monstrueuses, et au fil des « suggestions » YouTube, j’ai vu des vidéos d’abattages, des scènes de maltraitance extrême, des zooms sur des yeux suppliant la vie d’une vache … Ça m’a heurtée, je me suis forcée à regarder ces vidéos en m’disant « si déjà tu manges ça, assume la vérité. »
Puis arrive le lendemain, au moment de faire mon sandwich, je regarde la composition d’une tranche de poulet, ça ma dégoûtée, écœurée. Stop, je ne voulais plus, je ne pouvais plus manger ça. Et depuis je n’ai plus jamais touchée à un seul morceau de viande, fini le foie gras à noël, et les rondelles de saucisson avec l’apéro en été, et je vis tellement mieux depuis. Et non, jamais il m’est passé à l’esprit de remanger de la viande, c’est inconcevable pour moi à présent.

Comme je le disais tout à l’heure, je mange encore de temps en temps du poisson, je craque pour des sushis au restaurant, ou j’accepte de manger du poisson lors d’un repas familial, mais la viande, c’est NON-NON-NON.

Vous allez m’dire, « bah pourquoi tu n’arrêtes pas le poisson, c’est un être vivant aussi !  » Oui, je suis entièrement d’accord, c’est la raison pour laquelle je limite énormément ma consommation, mais je n’ai pas eu ce déclic psychologique envers le poisson et les crustacés, même si la manière de pêcher me dérange beaucoup. Finalement, je n’ai pas d’argument pouvant satisfaire votre curiosité, c’est ainsi pour le moment, et cela changera peut-être avec le temps.

Cependant, si vous souhaitez suivre ce « régime alimentaire », choisissez bien vos poissons, achetez-le frais et non transformé en boite de conserve. Ne manquer de rien, chaque jour un peu de noix et amandes en collation, des plats à base de pois-chiche, lentilles, légumes verts, et des compléments alimentaires si nécessaire ! (des milliers de site internet vous dirons quoi manger pour vivre sainement – et non, on ne se nourrit pas que de graines, merci bien)

C’est à mon sens primordiale de respecter ce que chacun mange au quotidien, mon chéri cuisine encore de la viande, et ça ne m’empêche certainement pas de l’aimer, de l’accepter, de respecter. Je n’ai aucun soucis pour en parler autour de moi, mais je ne supporte pas les débats violents et vide d’arguments, ça ne mène à rien. Chacun regarde son assiette et c’est très bien comme ça ! Forcément, j’encourage les autres à diminuer leur consommation, mais qui suis-je pour interdire ? Juger ? Agresser ? Personne. J’ai fait mon choix, et je me sens bien ainsi, alors merci de me respecter, merci surtout de respecter les animaux, qui n’ont jamais eu leur mot à dire.

J’achève mon discours ici, si tu as la moindre question, si tu as envie d’échanger avec moi, c’est avec grand plaisir, n’hésite pas à laisser un commentaire ou m’envoyer un mail 🙂 !

Photo by Gabriel Gurrola on Unsplash

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s